tribal

Le développement social autochtone au sein du Mouvement des Centres d’amitié autochtones du Québec s’inscrit dans un projet de société autochtone urbain et correspond à un effort concerté des acteurs de la société et des instances décisionnelles afin de construire l’égalité, l’équité, la prospérité et l’épanouissement des personnes et des collectivités, le vivre-ensemble, la participation citoyenne et le mieux-être des Autochtones.

Pour le Mouvement, cet effort s’incarne dans le Mino Madji8in, une vision de partage, de réciprocité, de collaboration et d’innovation au cœur de laquelle la personne est considérée dans sa globalité d’une part, et dans ses liens avec la famille et la collectivité d’autre part.

 

Mini Madji8in, en langue anishinabe, désigne un mieux-être global,harmonieux et équilibré. Reflétant l’esprit de nos ancêtres, Mino Madji8in est une façon spécifiquement autochtone d’être, de comprendre le monde et d’y interagir dans le respect de nos valeurs traditionnelles et contemporaines. Mino Madji8in évoque à la fois un état d’esprit et une certitude que le mieux-être consiste à cultiver notre volonté d’être en harmonie en tout, dans le temps et dans l’espace. Cette quête du mieux-être, individuel et collectif, repose sur un équilibre des différentes dimensions du Cercle de la vie et des interactions entre celles-ci.

Cette vision du développement social s’appuie sur une démarche de co-construction avec l’ensemble des acteurs du milieu dans une optique de transformation sociale : citoyens, organisations communautaires, institutions publiques, entreprises privées et d’économie sociale.

En ce sens, le RCAAQ et les Centres d’amitié autochtones travaillent en complémentarité avec les divers partenaires, selon l’expertise de chacun, pour que les Autochtones vivant ou transitant dans les villes puissent avoir accès à des services de qualité qui répondent à leurs besoins.

Que ce soit en raison de la force des partenariats développés ou encore de leur caractère innovant, plusieurs projets portés par le Mouvement des Centres d’amitié autochtones sont des modèles inspirants et prometteurs reflétant notre vision du développement social. Par conséquent, en matière de développement social, le Mouvement des Centres d’amitié est un partenaire incontournable afin de mettre en œuvre des stratégies novatrices de transformation sociale qui favorisent le développement des personnes et des collectivités.

 

NOS ACTIONS

Quelques exemples de projets inspirants dans les Centres d’amitié autochtones:

  • Sakihikan – Projet d’économie sociale de développement du Lac Saint-Louis, La Tuque

Via son entreprise d’économie sociale Sakihikan, le Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT) vise à offrir divers services et activités permettant d’exploiter les atouts du site du Lac St- Louis et de promouvoir la culture autochtone, tout en générant une activité économique significative. La localisation du centre communautaire en fait un lieu idéal pour l’animation récréotouristique et culturelle. Actuellement en phase de reconstruction du bâtiment, le projet Sakihikan donnera l’occasion au CAALT de promouvoir le dynamisme de la culture autochtone en proposant des services ainsi qu’une programmation diversifiée, notamment l’animation d’activités de plein air, la diffusion de l’art autochtone, des services de production multimédia et la mise en place de la restauration légère, entre autres. Un des objectifs de ce projet de partenariat avec la Ville de La Tuque est de revitaliser ce site naturel au cœur de La Tuque, afin de permettre aux citoyens autochtones et allochtones, ainsi qu’aux visiteurs provenant de l’extérieur de cette ville, de profiter pleinement de cet espace tout en créant des ponts entre les deux cultures.

 

  • Kijaté : 24 unités de logement social autochtone, Val-d’Or

Le complexe multilogement Kijaté permet à des familles autochtones à Val-d’Or qui vivent dans des conditions de vulnérabilité d’habiter dans un logement à prix modique correspondant à leurs besoins. La mobilisation citoyenne et l’engagement de la communauté autochtone urbaine sont au cœur de cette initiative, portée par le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or depuis 2009.

L’objectif du projet est d’offrir des services en habitation, visant l’amélioration de la qualité de vie des Autochtones par la valorisation d’une cohabitation harmonieuse, des efforts de lutte à la pauvreté, à l’itinérance et à l’exclusion sociale, avec la volonté d’accompagner les membres de la communauté vers un mieux-être individuel et collectif, et vers la réalisation de leurs aspirations.

Le complexe Kijaté, qui signifie « plein de soleil » en langue anishinabe, a reçu l’appui financier de la Société d’habitation du Québec dans le cadre de son programme d’AccèsLogis, ainsi que de la Ville de Val-d’Or.

 

  • Shabogamak : un centre récrétouristique autochtone, Senneterre

Le Chalet Shabogamak au Centre d’entraide et d’amitié autochtone de Senneterre est un lieu de culture qui permet aux Aînés et à la communauté autochtone de Senneterre de se rassembler et de vivre pleinement leur culture.  De plus, Shabogamak s’inscrit dans une offre globale touristique dans l’Abitibi-Témiscamingue. Situé sur l’embouchure de trois rivières importantes, Shabogamak offre l’opportunité aux touristes de se balader dans les bois, faire du canoë et de vivre une expérience immersive dans les cultures autochtones présentes à Senneterre.

 

Situé à 12 kilomètres du centre-ville de Val-d’Or sur les berges du Lac Lemoine, dans un cadre naturel ressourçant, Kinawit vous accueille ​et vous propose de découvrir l’histoire des Anicinabe et leur présence millénaire sur le territoire.

Ce site enchanteur possède un grand pavillon principal entièrement aménagé, cinq tipis et huit petits camps rustiques chauffés et éclairés ainsi qu’une vaste superficie gazonnée encerclée d’une importante zone boisée et de sentiers pédestres balisés.

Kinawit offre un service de location de salles et d’hébergement (chalets rustiques).

Ateliers culturels ou d’artisanat, visite guidée, exposition et sentiers pédestres vous attendent!

 

Contact

Jean-François Côté

Coordonnateur de projets et programmes

jfcote@rcaaq.info Poste : 225

Suivez-nous
sur les médias sociaux